Le désert d’Ica & Iles Ballestas – merveille entre terre et mer

Vous souhaitez un dépaysement complet?

Prenez la route du Sud en direction d’ICA depuis LIMA (300 km en voiture). Les paysages s’enchainent désarmants…Dans un premier temps, vous êtes transportés sur une route des USA avec un ruban d’asphalte à perte de vue, des publicités XXL, des camions géants,   avec le PACIFIQUE en fond d’écran. Après avoir traversé CHINCHA, vous vous rapprocherez peu à peu de l’AFRIQUE, un désert de dunes & de pierres s’étire à perte de vue de part & d’autre de la route Pan Américaine. Le soleil pique de plus en plus et la luminosité vous éblouit.

Choisissez de poser vos valises autour d’ICA; de nombreux hôtels magnifiques vous y accueilleront : vous pourrez choisir de visiter les Bodegas de vin et PISCO ou vous rendre à PARACAS pour embarquer sur les ILES BALLESTAS et ensuite découvrir la réserve nationale de PARACAS.

Iles Ballestas – un paradis animalier sur la côte pacifique péruvienne

Pour vous rendre sur les ILES BALLESTAS, il suffit d’embarquer au petit port de pêche d’EL CHACO.

Vous ne pouvez pas manquer cette visite : après une demi -heure à bord de l’embarcation, vous serez saisis par la beauté du site : des milliers voire des millions d’oiseaux virevoltent au- dessus du PACIFIQUE dans un bruit assourdissant, les roches rouges tranchent avec le blanc et le noir de leur plumage : des oiseaux endémiques, des fous, des pélicans, des manchots de Humboldt par milliers tentent maladroitement de se mouvoir sur leur promontoire.

Oiseaux Iles Ballestas

Bal des oiseaux au dessus des Iles Ballestas – réserve nationale de Paracas

Oiseaux Iles Ballestas

Les volatiles se rapprochent de l’eau pour pêcher un peu de poisson!

Regroupement d'oiseaux et manchots de Humboldt sur les Iles Ballestas - réserve naturelle de Paracas

Regroupement d’oiseaux et manchots de Humboldt sur les Iles Ballestas – réserve nationale de Paracas

Des otaries dansent autour des embarcations et des éléphants de mer énormes se prélassent au soleil, indifférents à ce qui les entoure. Le spectacle est digne des Iles Galápagos et un ravissement pour les yeux. Nous sommes comme fascinés par le spectacle que la nature nous offre.

Otarie se prélassant sur un rocher au soleil - Iles Ballestas, réserve naturelle de Paracas

Otarie se prélassant sur un rocher au soleil – Iles Ballestas, réserve nationale de Paracas

Nous devons déjà quitter ce lieu magique et nous passons devant le Chandelier de PARACAS, d’une longueur d’environ 180 m pour une largeur de 70 m et une profondeur de 50 cm, qui reste encore une énigme à ce jour. Ce chandelier, présent depuis 2000 ans, pourtant constitué de sable, ne s’efface jamais…

Chandelier de Paracas, admirable depuis les embarcations menant aux Iles Ballestas

Chandelier de Paracas, admirable depuis les embarcations menant aux Iles Ballestas

Réserve nationale de Paracas

Nous venons de retrouver la terre ferme après près de 3 heures en mer et notre magnifique balade aux Iles Ballestas…Juste le temps de se rafraichir un peu autour d’un jus de Maracuja, que notre guide local nous demande de monter à bord de notre combi pour continuer notre périple: en route pour l’aventure et la réserve nationale de Paracas.

En route pour les dunes du désert d'Ica à bord de notre combi

En route pour les dunes du désert d’Ica à bord de notre combi

Après quelques kilomètres, nous quittons la route et entrons sur une piste aux portes du désert.

Notre première halte est le Musée de la réserve où nous est expliquée toute la bio-diversité du lieu et son origine : la civilisation de Paracas est une ancienne civilisation précolombienne, elle aurait existé entre 800 av. J.-C. et 200 ap. J.-C, bien avant les INCAS.

Nous avançons sur une piste imaginaire et chaotique, nous nous enfonçons peu à peu dans la réserve et les collines pierrées font peu à peu place à un vrai désert. Nous perdons tout repère visuel: des dunes de sable s’enchainent, se chevauchent à perte de vue, vierges de toute civilisation. Seule la brise du Pacifique claque à nos oreilles et  des couleurs chaudes  nous explosent au visage: le sol recèle de minerais très riches qui  confèrent au sable des couleurs roses pâles, grises, ocres. Ces coloris se mêlent aux dunes de sable blanc, irisées par le sel déposé par le vent. Le Pacifique n’est pas loin et vient lécher les dunes qui se meurent sur les plages désertes.

Falaise dans le désert d'Ica - point de rencontre entre terre et mer

Falaise imposante dans le désert d’Ica, Paracas – point de rencontre entre terre et mer

Playa roja Paracas Peru

Playa roja (‘plage rouge’) dans le désert d’Ica, Paracas. L’activité volcanique et des éruptions millénaires à répétition ont doté cette plage d’une couleur rouge magnifique. Il n’existe que très peu de plages dans le monde ayant cette couleur rare.

Tout incite à la contemplation et la méditation : il suffit de s’asseoir au bord du chemin, de  laisser vagabonder son regard à perte de vue pour apprivoiser la lumière, écouter le silence, percevoir  l’immensité du panorama. La force du désert vous touchera indéniablement et vous vous sentirez tellement petit !

Un moment très fort, très émouvant…

Couple se prenant en photo dans le désert d'Ica - réserve naturelle de Paracas

Le désert d’Ica nous redonne un coup de fouet! Plein d’énergies positives, on y recharge ses batteries!