Souvenirs d’enfance au Choco Museo

Quand on rentre dans le Choco Museo de Lima, on se sent un peu comme un enfant dans Charlie et la Chocolaterie! 🙂 On est tout d’abord attiré par l’odeur irrésistible du chocolat chaud, celle qui nous attirait depuis la cuisine familiale et qui nous faisait tremper les doigts dans le saladier lorsque maman ou papa préparait son gâteau au chocolat…Aujourd’hui, c’est le moment de revivre ces instants magiques, que l’on ait 7 ou 77 ans, et de mettre littéralement la main à la pâte (de cacao)!

Les ateliers chocolat du Choco Museo

Le Choco Museo a l’avantage d’être très complet dans le programme qu’il vous propose. Les ateliers chocolat durent environ 2 heures, au cours desquelles on vous enseignera d’où provient le cacao péruvien, à quoi ressemble ses arbres et ses fruits, quel est son processus de fabrication, quelles sont ses propriétés, qui le consomme, et bien d’autres choses encore! Un parcours plus qu’intéressant, semé de récits historiques, d’informations un peu plus techniques, de dégustations, de sourires et surtout de « humm, c’est vraiment trop bon! ».

Une petite anecdote qui ne vous laissera sans doute pas indifférents: pendant l’atelier, vous apprendrez à préparer la recette ancestrale du chocolat chaud Maya. Les Mayas, qui ont été les premiers à découvrir le cacao, avaient en effet élaboré une recette plus que particulière qui contenait les ingrédients suivants:

  • de la pâte de cacao pur
  • du miel
  • du piment (ají)
  • du sang humain issu de sacrifices (peu ragoûtant!!!)
  • et de l’eau chaude pour mélanger le tout!

À défaut de sang humain (oui, on s’est abstenus…), on y ajoute un peu de paprika, ça fera bien l’affaire!

Le mélange des saveurs est très intéressant – le goût du piment ne reste pas en bouche mais pique un peu la gorge!

Pour les moins aventuriers, vous dégusterez aussi la recette traditionnelle du chocolat chaud des Conquistadors, qui elle remplace l’eau par du lait, le miel par du sucre, et le piment et le sang humain par de la cannelle et des clous de girofle. C’est la recette que l’on prépare encore aujourd’hui, surtout pour les fêtes de Noël.

Sans oublier le fameux thé aux écorces de cacao, toujours aussi goûteux et très bon pour la santé!

Mon chocolat à moi

On écrase le cacao pur pendant l'atelier chocolat jusqu'à obtenir une pâte bien lisse!

On écrase le cacao pur pendant l’atelier chocolat jusqu’à obtenir une pâte bien lisse!

L’atelier se termine par la préparation personnalisée des chocolats, qui selon moi, et je pense que les visiteurs seront unanimes, reste la partie la plus excitante de toute la visite! C’est le moment tant attendu par tous pendant lequel chacun prépare soi-même ses petits chocolats qu’il va pouvoir ramener à la maison! 🙂

On commence tout d’abord par choisir son chocolat:

bitter (chocolat noir 70 % de cacao, plus amer mais excellent pour la santé), ou chocolat au lait.

Ensuite on choisit ses moules: entre le Machu Picchu et ses lamas, les petits cœurs & les oursons ou encore les I LOVE PERU, il y en a pour tous les goûts!

On verse le chocolat dans les moules en plastique et on y rajoute les ingrédients que l’on souhaite en faisant preuve d’imagination (cannelle, coco râpée, amandes, grains de café, cacahuètes ou raisins secs…)! 😉

Pendant que les chocolats reposent tranquillement au frigidaire, on a le temps pour faire quelques emplettes à la boutique (et là il faut se faire plaisir!!!) où l’on retrouvera de nombreux produits dérivés du cacao (produits de beauté, confitures, liqueurs, barres de chocolat…).

On peut aussi s’asseoir sur la jolie terrasse verdoyante qui donne sur la rue pour déguster un Terremoto (« tremblement de terre » en espagnol) ou une bonne fondue au chocolat accompagnée d’une brochette de fruits de saison. Le Terremoto est un dessert avec une base de chocolat bitter très craquelante (comme la terre qui se dérobe sous nos pieds…), un intérieur explosif composé de brownie, m&m’s et biscuits Oreo, avec une petite mousse au chocolat pour couronner le tout, et une cerise…sur le gâteau! 🙂 Si on n’est toujours pas rassasié de chocolat, on peut toujours accompagner ces gourmandises d’un délicieux chocolat chaud ou jus de fruits naturel sur liqueur de cacao.

Affiche du Chocolat Menier exposée sur la terrasse du Choco Museo

Affiche exposée au Choco Museo

Ici, tout est fait pour se sentir comme à la maison! Alors rendez-vous très bientôt au Choco Museo pour de nouvelles dégustations!

Retrouvez plus d’infos sur la création du Choco Museo en écoutant l’histoire d’Alain Schneider, fondateur du musée.