Le tourisme communautaire: tendance ou nécessité?

Vous êtes en train de préparer votre voyage en Amérique du Sud et ne savez pas trop comment vous y prendre…De nombreuses destinations s’offrent à vous, du Pérou, en passant par la Colombie, la Bolivie, le Chili ou encore le Brésil! Reste à savoir quel sens vous allez donner à votre voyage. Allez-vous partir en mode backpacker, avec votre sac sur le dos, en allant où vos pieds et votre cœur voudront bien vous mener?  Allez-vous réserver un circuit auprès d’une agence ou d’un prestataire local, ce qui vous apportera un peu plus de sécurité? Ou vous lancerez-vous dans une expérience un peu plus insolite, au sein d’une communauté locale reculée? Il n’y a, en réalité, pas de « bonne » ou de « moins bonne » façon de voyager. Ce que nous souhaiterions mettre en avant dans cet article, ce sont les enjeux du tourisme communautaire, et plus particulièrement, quels sont les facteurs qui pourraient éventuellement vous décider à choisir ce type de voyage plutôt qu’un autre. Alors allons-y! 😉

Le tourisme communautaire: la meilleure façon de s’immerger dans le quotidien des communautés

L’Amérique du Sud, de par sa diversité culturelle et régionale, offre de fait la possibilité aux voyageurs du monde entier de découvrir et de se plonger au sein de communautés indigènes, qu’il s’agisse de communautés amazoniennes peuplant la jungle, ou de communautés andines vivant en altitude, les deux cultures étant complètement opposées.

Jeunes filles d'une communauté amazonienne au Pérou

Jeunes filles d’une communauté amazonienne au Pérou

Choisir l’immersion au sein d’une communauté implique certes quelques sacrifices (notamment en terme de confort), mais elle laissera surtout une empreinte indélébile au plus profond de vous-même. Cela peut paraître anodin pour certaines personnes, mais ce type d’expériences vous fera prendre du recul sur vous-même et sur le monde en général, consciemment ou inconsciemment. Vous en viendrez à vous poser de VRAIES questions: ai-je vraiment envie de ça dans la vie, suis-je vraiment obligé de faire ça, ai-je vraiment besoin de ça, comment arrivent-ils à faire tout ça, pourquoi ont-ils toujours le sourire en toutes circonstances alors que moi, je fais souvent la tête à la moindre occasion???? :-)) Oui, c’est un peu caricaturé mais c’est à peu près ce qui ce passe dans nos têtes lorsqu’on partage des expériences avec les communautés.

Tourisme communautaire chez les Matsés - Amazonie péruvienne

Tourisme communautaire chez les Matsés – Amazonie péruvienne

Outre ces questions, somme toute, très existentielles, vous apprendrez surtout à vivre, le temps d’un séjour, comme les populations locales: entre la pêche traditionnelle sur le fleuve amazone, la découverte de la faune et de la flore peuplant la jungle, l’élevage en altitude et la cuisine traditionnelle au coin du feu, les différentes méthodes d’agriculture, l’artisanat (du tissage en passant par la poterie)…autant d’activités qui vous en diront bien plus sur un peuple que n’importe quel livre au monde.

Au cœur de l’Amazonie péruvienne, tout près de la ville d’Iquitos, Wilder et sa famille accueillent les visiteurs souhaitant découvrir de plus près les conditions de vie réelles des communautés natives de la jungle. Dans le village de Canaán, les voyageurs pourront ainsi s’initier aux méthodes de pêche traditionnelle (au harpon ou à la canne), découvrir les richesses de la faune et de la flore amazonienne par le biais de treks ou de nuits en campement passées dans la jungle, aider au travail dans les champs, apprendre à confectionner de l’artisanat avec des matériaux locaux, et la liste n’est pas exhaustive!

Pêche au harpon - tourisme communautaire à Canaán - Amazonie péruvienne

Pêche au harpon – tourisme communautaire à Canaán – Amazonie péruvienne

Séjour chez l'habitant à Canaán - Amazonie péruvienne - Artisanat

Séjour chez l’habitant à Canaán en Amazonie péruvienne – Les voyageurs apprennent à confectionner des éventails avec des feuilles de palmiers

En savoir plus sur le séjour chez l’habitant dans la famille de Wilder en Amazonie.

Le tourisme communautaire: un enjeu économique pour les populations locales

Il faut bien garder à l’esprit que le but principal du tourisme communautaire reste de soutenir les populations locales, qui en général disposent d’un très faible revenu. L’ouverture de ces communautés au tourisme leur permet donc par ce biais d’augmenter ou de compléter leurs revenus afin de leur apporter un meilleur cadre de vie et bien souvent, de meilleures perspectives pour les générations futures. Oublions donc le tourisme de masse: le tourisme communautaire se pratique en petits groupes, très intimes, pour assurer une vraie proximité avec les communautés et ne pas tomber dans des dérives pouvant avoir des conséquences dramatiques, notamment sur le plan environnemental.

Le tourisme communautaire: une prise de conscience commune sur les problématiques environnementales

Pour bon nombre de ceux qui ont déjà expérimenté le tourisme communautaire en Amérique du Sud, un élément essentiel leur a forcément sauté aux yeux: la proximité et la communion des populations avec la nature. Autrement dit, comment puis-je faire de la nature mon alliée, comment celle-ci contribue-t-elle à mon bien-être général et comment puis-je vivre de la nature sans pour autant la détériorer? Autant de problématiques auxquelles il nous est parfois difficile de répondre dans notre quotidien « citadin » ou « occidental », mais qui d’un seul coup prennent tout leur sens au sein de la communauté.

Bateau Selva Viva - Croisière en Amazonie

Le bateau Selva Viva propose des croisières en Amazonie dans le cadre d’un tourisme communautaire et solidaire.

De nombreuses communautés mettent également en place des projets de développement durable, visant à sensibiliser les habitants de la communauté, en particulier les enfants, à promouvoir des pratiques écologiques appropriées. C’est le cas notamment de la communauté de San Rafael, en Amazonie péruvienne, qui s’est spécialisée dans l’étude des papillons. La ferme aux papillons Morphosapi a été mise en place de façon participative. Cette serre aux papillons formée d’un grand jardin permet d’observer et d’étudier le cycle biologique complet des papillons.

Ferme aux papillons Morphosapi San Rafael - Tourisme communautaire Pérou

Ferme aux papillons Morphosapi San Rafael – Tourisme communautaire au Pérou

Bien d’autres initiatives et communautés restent encore à découvrir. La balle est maintenant dans votre camp! 😉 N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences de tourisme communautaire, que vous ayez voyagé en Amérique du Sud ou dans un autre recoin du monde! Hasta pronto! 🙂

****

Crédit photos: Latitud Sur